Les coutumes italiennes : tout un monde à découvrir !

décembre 23, 2021

Écrit par

Victorine Fortier

Parmi les pays les plus riches dans leurs cultures et dans leurs traditions, il y a inévitablement l’Italie. Dans son histoire, l’Italie a connu beaucoup d’évènements qui lui ont amenés tous types d’immigrants de différentes nationalités comme les Mexicains, les Argentins, les Chiliens, les Vénézuéliens et les Péruviens. Je me suis intéressée à toutes leurs coutumes folkloriques les plus fascinantes et les plus rares.

Ce qu’il y a de remarquable dans les traditions italiennes, c’est qu’elles sont inspirées de la religion catholique comme toutes leurs fêtes, auxquelles d’ailleurs les italiens prennent beaucoup de plaisirs. Chacune des villes en Italie, chacun des villages sait célébrer dignement toutes leurs fêtes et a sa particularité dans certains aspects gastronomiques ou architecturaux. Il existe bien évidemment d’autres coutumes qui ne sont pas nécessairement affiliées à la religion, mais elles sont toutes aussi intéressantes les unes des autres.

Coutumes italiennes : l’architecture

L’architecture de l’Italie a un style très propre à elle tel que chaque région a son architecture propre à son paysage. D’ailleurs, l’Italie a toujours été renommée et reconnue pour son développement technique dans ce domaine depuis le passé à travers ses dômes et ses arcs qui se faisaient à l’image de l’empire romain et la tour de pise en est le parfait exemple. L’Italie a beaucoup d’œuvres monumentales qui représentent son architecture occidentale comme la cathédrale de Florence, celle de Milan, la basilique de Saint-Pierre, le Colisée romain et pleins d’autres encore. Son architecture est si importante et si spectaculaire qu’il existe une expression souvent utilisée pour décrire de belles structures et c’est « architecture italianisante » ou bien « style italien ».

Coutumes italiennes : l’art

Les beaux-arts en Italie sont toute une passion et c’est l’une des coutumes les plus ancrées dans leur histoire. En Rome antique, il y avait ce qu’on appelle « l’art hellénistique » et beaucoup d’exemplaires ont été faits jusqu’à ce jour. Toutes les peintures de l’époque ont servi pour décrire les merveilleux paysages, les portraits de gens historiques ou symboliques, les imitations architecturales, les dessins animés et pleins d’autres choses encore qui symbolisaient tant la beauté de l’Italie.

Cet art a toutefois connu quelques phases de déclin jusqu’à même être nommé d’« art grotesque » pendant la période de la Renaissance où un nouveau style a vu le jour, celui de l’« art sculptural » qui a atteint son apogée en splendeur dans les siècles du XVe au XVIe et XVIIe. Les sculptures italiennes étaient souvent faites de matériaux de grandes qualités comme le marbre, le bronze et l’ivoire, mais ça n’a pas empêché que beaucoup d’entre elles soient dans un état détérioré aujourd’hui. Ce qu’ils avaient souvent l’habitude de sculpter était la nature et l’adoption des formes de la Grèce et de Rome.

coutume italienne

Coutumes italiennes : les mariages

Comme dans beaucoup de pays où la religion a une place très importante, le mariage en Italie est un évènement sacré de grande envergure. C’est un symbole que toutes les personnes souhaitent arborer à un certain moment de leur vie car cela joue beaucoup dans leur statut social. C’est surtout au sud de l’Italie que la tradition de mariage est considérée et est célébrée traditionnellement durant deux phases : celle d’avant et celle d’après.

Avant le mariage

Avant le mariage, il y a ce qu’on appelle « la promessa » et ça arrive des semaines avant le jour du mariage. Durant cette célébration du pré-mariage, le pasteur pose plusieurs questions aux futurs mariés dans l’église où se déroulera le mariage. Ce jour se finit souvent en un grand dîner où toute la famille et tous les amis sont réunis (environ 100 personnes).

Deux ou trois jours avant le mariage, il y’ a ce qu’on appelle « fa il letto » qui veut dire que le lit est fait et il signifie que les amis et les parents des futurs mariés se réunissent dans leur future chambre pour la décorer et ainsi la préparer pour la nuit de noce. Ils peuvent la décorer avec des chocolats, des fleurs, des bouteilles de champagne, des bonbons, de l’argent et pleins d’autres choses encore avec lesquelles le couple pourra passer une agréable soirée sans manquer de rien.

Le jour du mariage

Le jour du mariage, les invités se réunissent dans la maison du marié pour le féliciter lui ainsi que sa famille et la mariée. Puis juste après, ils se mettent tous dans leur voiture pour accompagner le marié sur son chemin à l’église. La mariée vient souvent accompagnée de son père qui la tient par la main et en sortant, les deux futurs époux se voient jeter du riz. Et comme pour la phase d’avant le mariage, le mariage lui-même est également suivi d’un grand festin où tout le monde mange à volonté.

Coutumes italiennes : le café

Côté alimentation, les pâtes et les pizzas sont, sans être cités, les éléments emblématiques de la gastronomie italienne.

coutume italienne

Mais celui qui fait notamment office d’icône, c’est bien le café. Les Italiens ont le café dans le sang, c’est ce que disent tous ceux qui ont déjà visité l’Italie. Et d’ailleurs, l’histoire parle d’elle-même, car c’est bien en Italie qu’ont émergé tous les types de café comme l’espresso, le ristretto, le cappuccino, le macchiato et bien d’autres encore. Pour la majorité des Italiens, si le café a une place aussi importante dans leur société, c’est parce qu’il représente un symbole d’acte social, ou autrement dit, une façon d’initier l’interaction avec les autres. Il existe un large choix de café en Italie et chacun est adapté à un palais particulier, en somme, il y en a pour tous les goûts et j’ai eu la chance d’y goûter lors de ma visite en Italie. Il y a cependant deux propriétés qui leur sont communes :

  • la qualité du grain ;
  • la préparation par les italiens.

Cette dernière peut se faire de deux manières différentes :

  • en espresso, c’est-à-dire en utilisant la pression de l’eau qui produit une mousse qui donne une intensité plus grande au café que celui qui est simplement filtré ;
  • cuit avec du lait comme pour le capuccino.

Coutumes italiennes : le carnaval de Venise

C’est LE festival le plus typique d’Italie, et c’est concrètement une fête considérée comme un jour férié depuis 1926 et qui se passe douze jours avant de commencer à faire le carême et qui se termine le mardi.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CATEGORIES