Coutume africaine : quelles sont ses caractéristiques ?

décembre 21, 2021

Quelles sont les cotumes en espagne ?

Écrit par

Victorine Fortier

L’Afrique est un grand continent avec un paysage culturel diversifié. Plutôt que de considérer cela comme un obstacle au progrès, le continent devrait embrasser sa riche variété culturelle dans sa quête de croissance économique, en changeant les points de vue des gens sur le travail, la confiance interpersonnelle, le temps, les jeunes et les femmes.

Dans cet article, je vais vous montrer quelles sont les différentes coutume sen Afrique ? L’une des caractéristiques de ce continent d’envergure, c’est les nombreuses coutumes que l’on constate chez les différentes tribus africaines qui fascinent le monde entier.

Par quoi se distingue la culture africaine ?

La culture africaine est fascinante car elle est très diversifiée en fonction de chaque nation que j’ai eu à visiter. Le continent abrite un large éventail de peuples, dont beaucoup ont été influencés par des forces extérieures. Les tribus, les dialectes et les caractéristiques culturelles sont uniques à chaque nation.

Quelles sont les traditions tribales des africains ?

L’Afrique abrite une pléthore de tribus, allant des San d’Afrique du Sud aux Berbères du Maroc. J’estime à 3 000 le nombre de tribus en Afrique. Avec une grande diversité de peuples ethniques, j’ai trouvé une variété de coutumes tribales intrigantes.

tradition de peuple africain

Certaines que je ne connaît jamais et d’autres que j’ai eu la chance de voir. Ces coutumes tribales ne sont qu’une infime partie de ce qui rend les peuples africains si fascinants et colorés.

La danse de cour des oiseaux Wodaabe

Ce sont les abeilles qui le font. Bien sûr, je parle d’une danse de cour. Les rituels d’accouplement humains dans la tribu Wodaabe du Niger empruntent une feuille du livre de la nature. Le Guérewol est un rituel et une compétition au cours desquels les jeunes hommes s’habillent de vêtements traditionnels et de maquillage et forment des lignes pour danser et chanter. Quel est le but ? Attirer l’attention d’un des juges, une jeune femme prête à se marier. Dans cette tribu, l’idéal de beauté masculin repose sur des yeux et des dents brillants. Les hommes roulent donc souvent les yeux et montrent leurs dents pour afficher leur sex-appeal.

Les plaques en céramique de la tribu Mursi

En Éthiopie, la gente féminine de la tribu Mursi a gardé la tradition de porter des larges plaques en céramique sur les lèvres, une coutume qui est aujourd’hui très rare. Chaque fille de Mursi atteignant l’âge de 15 ans, fait que sa mère doit se couper la lèvre inférieure à l’aide d’un bouchon conçu en bois, la femme garde la plaie ouverte durant 3 mois, le temps qu’elle cicatrise. Il faut noter que cette coutume n’est pas obligatoire. Il s’agit d’une option tout à fait personnelle.

Le saut de taureau des Hamer

La tribu Hamer (également connue sous le nom de tribu Hamer) basée en Éthiopie a un rite d’initiation plutôt sportif. La tribu Hamer comporte en majorité des pasteurs qui vénèrent et apprécient leur bétail. Cette coutume concerne entièrement l’habilité à faire sauter des taureaux et non à faire basculer des vaches. Cette coutume que l’on appelle « Saut de taureau » dure presque 3 jours et est un passage obligatoire pour les garçons.

L’initié doit marcher sur 15 taureaux castrés dont le dos a été enduit de fumier pour le rendre lisse (et la tâche est d’autant plus difficile). Les personnes ayants échoué devront réessayer l’année d’après. Et pour ceux qui réussissent, ils pourront se marier avec la femme de leur choix et fonder leur propre famille.

Himba ocre (ocre rouge)

Les cheveux teintés de rouge des dames de cette tribu provenant de Namibie sont bien connus. Quelle est l’histoire derrière cette teinte profonde ? L’Otjize est une pâte composée d’ocre rouge, de beurre, et de saindoux créée à la maison. L’Otjize est utilisée par les femmes de la tribu dès qu’elles ont l’âge de s’occuper de leur hygiène personnelle. Les racines de cette tradition ont longtemps été une source de débat, nombreux affirment qu’elle sert à protéger des rayons du soleil et des boutiques. La tribu Himba, en revanche, affirme qu’il s’agit uniquement d’une question d’esthétique et que cette page ocre est plus une sorte de maquillage que les femmes s’appliquent chaque matin.

La danse de guérison San

Probablement la coutume la plus étrange constatée dans les tribus africaines, la danse de guérison San a une grande importance pour différents peuples, dont :

  • San d’Afrique du Sud ;
  • de Namibie ;
  • du Botswana ;
  • et d’Angola.

La danse qui vous met dans un état de transe est l’une des plus importantes coutumes tribales (également connue sous le nom de danse de guérison). Toute la tribu se réunit autour d’un feu avec les anciens et les guérisseurs menant la danse pendant presque des nuits entières. Les membres de cette tribu s’adonnent à des chants et dansent jusqu’à ce qu’ils se mettent en transe. Dans leurs coutumes, l’état de transe leur permet d’accéder au royaume des esprits et réaliser certains exploits comme traverser du feu sans se brûler. Les guérisseurs San ne tentent pas seulement de traiter les maux physiques de leur société, mais expulsent le mal intérieur connu sous le nom de « maladie des étoiles », qui génère jalousie, rage et conflit.

Les cérémonies d’initiations à la Khweta

La Khweta est un événement sacré dans le cap oriental, situé en Afrique du Sud. Cette cérémonie est un rite passage pour les jeunes hommes de la tribu afin de s’émanciper de leur famille et montrer la masculinité.

Dès l’âge de la puberté, les hommes de la tribu doivent aller à une sorte de loge pour passer les saisons froides où ils subissent des rituels plus ou moins douloureux comme la circoncision.

Quelles sont les langues d’Afrique ?

L’Afrique abrite des dizaines de langues et de dialectes autochtones. Chaque nation africaine, même la plus petite, possède sa propre langue. De nombreuses personnes peuvent parler des versions créoles ou pidgin de l’anglais, du portugais ou du français, car de nombreuses nations africaines étaient auparavant des colonies européennes. L’arabe est parlé en Afrique du Nord, tandis que le swahili est la langue la plus répandue en Afrique de l’Est.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CATEGORIES